Nous avons retenu pour vous

Retour sur l'installation
de Mgr Yves Baumgarten
                 



Éminence, vous êtes au Puy, depuis un peu plus de 9 mois, quel a été votre accueil ?

Depuis mon ordination épiscopale, le 27 mars 2022, où tous les services du diocèse du Puy et de la cathédrale se sont mobilisés pour réaliser une belle célébration, je suis très bien accueilli par tous dans ce diocèse. La vacance du siège épiscopale a été longue et créé un vrai désir.
Depuis, en parcourant le diocèse, je découvre les personnes et les communautés chrétiennes heureuses de la venue de l’évêque. Les quelques mois qui suivent l’arrivée d’un nouvel évêque sont souvent un temps de grâce.

Pouvez-vous évoquer votre diocèse ?

Ce diocèse est d’abord riche d’une longue histoire qui nous ramène aux premiers siècles : le récit de l’apparition de la
Vierge Marie au V e siècle, et la fondation de la première église sur le mont Anis qui deviendra la cathédrale du Puy.
Les figures des premiers évêques et de leurs successeurs, dont l’évêque Godescalc, premier pèlerin de Saint-Jacques de Compostelle, marqueront le diocèse et permettront le rayonnement de la cité du Puy.
Le diocèse est également riche de son territoire rural où se trouvent des merveilles, paysages et édifices… Le Puy, bien sûr, l’abbaye de la Chaise-Dieu, la basilique de Brioude, etc.
Mais il n’est de vraie richesse que d’hommes, je rends grâce à Dieu pour tous ceux qui s’investissent dans la pastorale.

Vos grands chantiers pour 2023 et au-delà ?

Je viens d’écrire une lettre pastorale pour l’année qui vient et celles à venir.
Le principal chantier à mener est celui de l’évangélisation, nécessité de notre temps pour l’Église aujourd’hui en France. Dans cette lettre, je donne quelques pistes à travers l’enseignement catholique, une pastorale du baptême, des semaines missionnaires et une pastorale du tourisme.
Tout cela n’est possible que si nous sommes tous animés d’un « Esprit diocésain » qui nous unit et nous envoie.

Le pape Benoît XVI est décédé le 31 décembre. Quels souvenirs avez-vous de ce grand pape, théologien, philosophe ?

J’ai pu rencontrer une fois le pape Benoît XVI à Rome, en 2017. Il avait déposé sa charge depuis quelques années
déjà. J’ai le souvenir d’un homme d’une grande profondeur. Sa voix était faible mais chaque mot était pesé. On percevait un homme d’une grande douceur animé d’une grande conviction, simple et vrai.
Son enseignement, sa théologie balisent la route de l’Église.
Propos recueillis
par Béatrice Perrod-Bonnamour


Benoît XVI aimait beaucoup Lyon
                 



TÉMOIGNAGE DU CARDINAL BARBARIN À L’OCCASION DE LA DISPARITION DU PAPE BENOÎT XVI

« Quand il évoquait la ville, il pensait spontanément à saint Irénée, une figure majeure, reconnue comme le premier des Pères de l’Église », souligne le cardinal Philippe Barbarin, qui nous livre ses souvenirs sur le pape défunt.



Benoît XVI et son message vivifiant aux jeunes
                 



"Chers jeunes, vous êtes un don
précieux pour la société.
"

Des jeunes du Roannais, accompagnés par le père Marc, sont allés aux funérailles de Benoît XVI.
Comment douter de son influence sur eux à la lecture du message qu’il leur avait adressé ?







 
Copyright © 2022, Lumière sur la ville
Révisé le 03/02/2023
Pour nous contacter : lumiere-sur-la-ville@laposte.net